Vos croyances limitantes: votre prison imaginaire


Nous avons tous des croyances individuelles et des croyances collectives qui nous empêchent parfois de changer, parce qu’on croit que c’est comme ça. Nos convictions constituent le cadre de notre expérience, elles gouvernent nos pensées, nos paroles et nos actions. Les croyances servent de filtres à travers lesquels nous expérimentons la vie. Ce sont elles qui nous motivent et qui nous limitent aussi personnellement et collectivement. Le meilleur exemple est l’histoire de Roger Banister, le premier à réussir à courir 1 mile en moins de 4 minutes. Jamais de l’histoire avant 1954 personne n’avait réussi un tel record. C’était comme une barrière psychologique pour tout le monde, comme si c’était impossible. Lorsqu’il a réussi son exploit, c’était comme si tous les coureurs s’étaient dits que c’était maintenant possible pour eux. Seulement 46 jours plus tard, un autre coureur réussit l’exploit et dans l’année suivante plusieurs autres ont réussi à battre le record. Ce n’est pas parce que les athlètes avaient changé physiquement, ils avaient les mêmes jambes, mais ce qui avait changé, c’était leurs croyances.


Comme ce que je viens de vous raconter, nous sommes entourés de convictions collectives qui parfois nous limitent. La façon dont votre vie se déroule est déterminée par vos choix, et ces choix proviennent de vos systèmes de croyances et ces systèmes de croyances découlent de vos prédispositions, de votre histoire et de votre vécu.